Cart / 0 Items

Concept

LA TONKINOISE À PARIS est une marque de bijoux néo-vintage.
Sa créatrice, diplômée des Arts Appliquées Duperré à Paris, a commencé sa carrière de styliste comme première assistante d’ISABEL MARANT en 1991.
Après avoir travaillé chez LANVIN et BABYLONE, elle intègre durant 10 années le bureau de style de la marque de prêt-à-porter KOOKAÏ, à la création d’accessoires fabriqués en grand import.

Le sens de sa marque est de renouer avec une production artisanale, faite en France, à l’ancienne.

Chaque modèle est une pièce unique, aussi bien composée de bijoux anciens que d’éléments récents recyclés. Le propos est de créer, dans une optique durable, avec des perles, broches, montres, boucles provenant des puces .
Mêlant la patine de bijoux récupérés, parfois abîmés par le temps, à la délicatesse du verre ou des pierres semi-précieuses, la créatrice prend un malin plaisir à donner une seconde vie à ses trouvailles, quelles que soient leurs provenances ou leurs époques.

Le style particulier de LA TONKINOISE À PARIS c’est cette assemblage hétéroclite, ce petit pêle-mêle de brocante aux associations poétiques et décalées. Chaque composition est soigneusement étudiée, remaniée et montée à la main dans son atelier du 11ème arrondissement. L’univers handmade est à la fois glamour et déglingué, artisanal, luxe et brut, poétique et rock… Créée en novembre 2008, la marque a été rapidement remarquée et distribuée au BON MARCHÉ puis aux GALERIES LAFAYETTES, dans une philosophie de « non-mass production » elle est désormais essentiellement distribuée à travers la boutique parisienne ouverte en 2015. Les bijoux sont labellisés, depuis 2017, « FABRIQUÉ À PARIS » par la Mairie de Paris, dans la tradition des ateliers de faubourg qui ont toujours existé dans l’est parisien. Son nom, tout comme la chanson qui l’inspire « LA PETITE TONKINOISE », interprétée dans les années 20 par JOSÉPHINE BAKER et MISTINGUETTE, évoque une féminité douce mêlée de gouaille parisienne.

www.latonkinoiseaparis.com